Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 
 
Facebook
Instagram
Des Esquimaux en Islande
Twitter



4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 00:01
 
 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Tim
commenter cet article

commentaires

Themistoklis 06/06/2012 00:36

Quelqu'un qui parle d'homosexualité aussi souvent, qui ne pense qu'à ça, que ça obsède à longueur de journée... moi je dis qu'il y a anguille sous roche. Il est clair que ce type, sans forcément
être homo refoulé, avait quelque part des envies qui le travaillait et qu'il essayait de compenser en se persuadant lui-même qu'il "n'en" n'était pas.

Ron 05/06/2012 23:14

Eh eh eh pour le mec de Bref! C'est surtout une boutade hein :)

Bon après moi je n'ai jamais su fermer ma gueule, donc je dis ce que je pense - sauf aux gens fragiles dans des cas ou ça risque de les déstabiliser ou de leur faire du mal. Mais les autres,
j'hésite pas. Comme les gens aime rarement entendre la vérité, c'est vrai qu'on passe facilement pour un connard. Note justement que cet ex-collègue avait clairement un problème avec ça et que
c'est surement pour ça qu'il aurait mal pris que tu le lui fasses remarquer.

petitelune 04/06/2012 15:46

Ce que j'aime avec ton blog, c'est que y'a du sang, donc c'est pas un blog de tafiole quoi.

Non mais sans rire, j'imagine que des gens comme ça, ça doit être désespérant. Le pire étant qu'ils expliquent ça tout "gentiment", sans haine apparente. En plus, son explication sous-entend que
l'homosexualité est contagieuse... forcément, s'il compare ça à la connerie humaine, c'est sûr.

Tim 04/06/2012 14:15

Nan mais maintenant ça va un peu mieux, j’arrive un peu plus à dire ce que je pense (tu te souviens la note du collègue à qui je fais croire que je suis homo en chantant Queen ?), mais quand je
suis sur un lieu de travail, j’ai tendance à privilégier l’objectif (qui est quand même de bosser) et pour moi ça passe par ne pas créer de tensions, de rivalités etc. Parce qu’on est quand même
une équipe.

En dehors du travail, je dis ce que je pense, un peu, quand même…

(Sinon, ça me gêne pas d’avoir des points communs avec le mec de Bref, enfin moi je ne suis pas dans l’apologie de la flemme, du moyen etc.)

Ron 04/06/2012 14:01

Encore un point commun avec le mec de BREF... eh eh :b

Mais bon j'ai envie de dire justement la vie de Georges change le jour ou son fils le pousse a arrêter de se faire marcher sur les pieds. C'est pas la morale du film ? Ok ok je sais les Delorean
volante ça n'existe pas. Quoique c'est pas toi qu'avait balancé la photo d'une bagnole customisé par un organisateur de festival ?